Kawanabe Kyosai and his Work (Slideshow)

Kawanabe Kyosai

12/18/2019 0 Par teeartdepartment

Kawanabe Kyosai, également connu sous le nom de Gyosai Kawanabe ou Gyosai Chikamaro, est un artiste japonais du XIXe siècle. Kyosai est considéré comme l’un des tout derniers représentants (voire l’ultime) de la peinture japonaise traditionnelle (mouvement Ukiyo-e). Il est également connu comme le premier dessinateur humoristique japonais. Cet article se divise en deux parties. Tout d’abord nous allons découvrir la vie de Kyosai et son travail. Et pour finir, nous vous présenterons une série d’impressions sur tee shirt inspirée du travail de Kyosai et principalement dans le domaine du fantastique.

Qui est Kanawabe Kyosai?

Portrait Kawanabe Kyosai

La vie de Kyosai

Naissance

Né en mai 1831 dans la ville de Koga au Japon, Kawanabe Kyosai se destine rapidement à une carrière artistique. En 1832, sa famille déménage à Edo où son père achète le nom de famille samouraï Kai et rejoint les pompiers officiels du shogunat.

Formation

Kyosai commence sa formation artistique cinq ans plus tard, en 1837, après avoir montré une capacité impressionnante pour le dessin. Il commence comme assistant pour Utagawa Kuniyoshi. Kuniyoshi est l’un des derniers grands maîtres de l’impression sur bois et considéré comme unique en raison de la multitude de genres qu’il a abordés. Puis étudiant à l’école de Kano (école d’artistes et de peintres professionnels et laïques créée par Kano Masanobu), le jeune homme abandonne rapidement tout cela pour l’école populaire. Laissant beaucoup plus de liberté que l’école traditionnelle, l’école populaire lui permet de retrouver son style fantaisiste et exubérant. Ce style est proche de sa propre vie avec beaucoup de sakés et de bordels avec ses amis et collègues.

Une carrière influencée par les changements sociétaux du Japon

Kyosai découvre tout au long de sa vie des bouleversements de société opérant au Japon. En effet, c’est à ce moment que la période Edo se termine et que commence l’ère Meiji. Le Japon abandonne son État féodal en échange d’une ère de modernité industrielle. C’est aussi une période de diplomatie. Le shogunat japonais est contraint de signer un traité diplomatique avec le commodore américain Matthew Perry alors que huit navires de guerre américains installés à la baie de Edo le menace. Cet acte ouvre les relations diplomatiques entre le Japon et le monde extérieur.

La restauration de Meiji et l’établissement du shogunat génèrent des troubles politiques importants (révolution de 1867). C’est à cette même période que Kyosai devient célèbre pour ses talents de caricaturiste. Certaines de ses œuvres, telles que “La bataille des pets”, lui doivent plusieurs emprisonnements. Que ce soit les autorités du shogunat ou les partisans de l’empereur, ils n’étaient pas particulièrement enthousiasmés par son travail.

Kawanabe Kyosai Caricature - Battle of the Farts

En plus de ses caricatures, kyosai restera célèbre pour ses nombreux croquis, représentant le plus souvent le folklore de son pays.

Fin de vie de Kawanabe Kyosai

Il meurt en avril 1889 à Tokyo, laissant derrière lui un héritage étonnant, plein de fantaisie. Kawanabe Kyosai était un véritable homme excentrique, exubérant que se soit dans ses styles de peinture ou das sa vie (alcool). Sa créativité était sans limites. A tel point qu’à la fin de ses jours, il avait réalisé des milliers de peintures, gravures et livres illustrés. Les peintures et les gravures de Kyosai vont du traditionnel au bizarre et au fantastique. Son style de dessin est unique, il était également capable de peindre dans le style traditionnel le plus raffiné d’un peintre du 18ème siècle. Beaucoup de ses créations sont comiques, satiriques, humoristiques et ludiques. D’autres peuvent être trouvés étranges et effrayants.

Son style et son travail

En plus de ses caricatures, Kyosai a peint un grand nombre d’images et de croquis, choisissant souvent ses sujets dans le folklore de son pays: le théâtre Noh, la nature et la religion. Une belle collection de ses œuvres est conservée au British Museum (UK). Il existe également de beaux exemples à la National Art Library de Kensington et au musée Guimet à Paris. Le Kawanabe Kyosai Memorial Museum, créé en 1977, est situé à Warabi, dans la préfecture de Saitama, au Japon.

Kyosai créé ce qui est considéré comme le premier magazine manga en 1874: “E-shinbun Nipponchi”, avec Kanagaki Robun. Le magazine est fortement influencé par “Japan Punch”, fondé en 1862 par Charles Wirgman, un dessinateur britannique. Eshinbun Nipponchi avait un style de dessin très simple et n’est pas devenu populaire auprès de beaucoup de gens: il s’est terminé après seulement trois numéros.

Kawanabe Kyosai et le monde occidental

De nombreux occidentaux ont rendu visite à Kyosai, et leurs mémoires sur l’artiste sont précieux. Parmi les plus importants, on trouve:

  • Emile Guimet, Promenades Japonaises, Paris, 1880: récit de son voyage au Japon, illustré par Félix Régamey;
Promenades Japonaises
  • Josiah Conder, Kawanabe Kyosai Paintings and Studies, Tokyo, 1911. Conder était un étudiant spécialisé en art japonais. Après une première période de rejet, il est accepté comme élève de Kyosai et l’accompagne jusqu’à sa mort.

Bibliographie

L'autobiographie de Kawanabe Kyosai

Le travail le plus important sur l’art et la vie de Kyosai est sa propre autobiographie: “Kyosai Gadan”, ou “Traité de peinture de Kyosai”, entre récit autobiographique et manuel de peinture.

Études contemporaines

“Kawanabe Kyosai-o den” ou “Biographie du vieil homme Kawanabe Kyosai” de Iijima Kyoshin est une importante étude contemporaine de l’artiste. Achevé en 1899, le texte n’est publié qu’en 1984.

Quelques unes de ses œuvres les plus célèbres

Kanawabe a gagné beaucoup de surnoms. L’un de ses plus célèbres est «peintre démon» en raison de son talent. Il a très tôt développé une curiosité accrue pour la mort et l’occultisme, peut-être à la suite d’un épisode au cours duquel il a découvert un cadavre au bord de la rivière Kanda et lui a relevé la tête. Les œuvres de Kawanabe ont traversé plusieurs phases intéressantes, allant d’animaux fantaisistes à des images érotiques.

Kyosai était un amoureux des triptyques

Yoshitsune Training with the Tengu Sojobo (Kawanabe Kyosai)

L’une de ses œuvres les plus connues a été créée en 1863 et s’intitule “Yoshitsune Training with the Tengu Sojobo”.

Battle of Nanba - Nanba senki no uchi (1871) Kawanabe Kyosai

Adaptations et reproduction sur vêtements

C’était aussi un homme qui passait sont temps à dessiner beaucoup de brouillons et de nombreux cahiers ont été retrouvés. Pour le moment, deux de ses brouillons ont été repris par nos soin et ornent désormais nos vêtements.

  • T-shirt Femme Chat Danseur

    $30.00
    • EUR: € 27.80
    • T-shirt: Women’s Fashion Fit T-shirt | Anvil 880
    • Tailles: S à 2XL.
    • Trois couleurs disponibles: Noir, Navy et Gris Sombre.
    • Impression Europe et Amérique.
    • Transport gratuit et international.
    Effacer

    T-shirt Femme Chat Danseur

    $30.00
    • EUR: € 27.80
    Choix des options
    Quick View
  • T-shirt Unisexe Squelette Fumeur

    $25.00
    • EUR: € 23.17
    • T-shirt: Unisex Basic Softstyle T-shirt | Gildan 64000.
    • Tailles: S à 2XL.
    • Trois couleurs disponibles: Blanc, Noir et Navy.
    • Impression Europe et Amérique.
    • Transport gratuit et international.
    Effacer

    T-shirt Unisexe Squelette Fumeur

    $25.00
    • EUR: € 23.17
    Choix des options
    Quick View